Gala de la Vogue Paris Foundation 2018

Acquisitions réalisées avec le concours du gala de la Vogue Paris Foundation 2018 © Cyrille George JERUSALMI

AZZEDINE ALAÏA, de l'Automne-hiver 1982-1983 à l'Automne-hiver 2017-2018. Acquisitions réalisées avec le concours du gala de la Vogue Paris Foundation 2018. © Cyrille George JERUSALMI

Mardi 3 juillet 2018 au Palais Galliera, la 5e édition du gala de la Vogue Paris Foundation réunissait un parterre de personnalités de l'univers de la mode et de la création. Cette soirée "haute couture", organisée au profit de nos collections, était dédiée cette année à Azzedine Alaïa.

"Nous célébrons cette année les cinq ans de la Vogue Paris Foundation, cinq éditions d’un grand dîner qui témoignent du solide engagement de Vogue Paris et du Palais Galliera pour la création contemporaine.
Nous rendons hommage à Azzedine Alaïa à travers d’importantes acquisitions de 1982 à 2017, incluant le dernier modèle de sa dernière collection Automne-Hiver 2017. Ces sublimes pièces rejoignent un fonds déjà riche de l’oeuvre d’un grand maître de la couture dont le travail a fait l'objet d'une exposition rétrospective au Palais Galliera en 2013. A travers cette collection, son héritage intemporel continuera d’inspirer et d’influencer la création à venir.
Martin Margiela, qui a si souvent cherché l'inspiration dans les collections du Palais Galliera, est l'autre créateur phare de cette cinquième édition. Vingt-deux pièces de Margiela, exposées pour la plupart dans l’ambitieuse rétrospective présentée au musée jusqu’au 15 juillet 2018, complèteront le fonds du musée, le plus complet au monde sur son travail et reflet fidèle de la contribution radicale de ce créateur iconoclaste.
Grâce au cinquième dîner Vogue, nous avons également pu acquérir de nouvelles œuvres de grands couturiers tels que Cristóbal Balenciaga ou Madame Grès, un héritage incontournable de la mode du XXe siècle.
Des pièces emblématiques entreront dans notre collection comme le pull mohair de Sex & Seditionaries, conçu par Vivienne Westwood et Malcolm McLaren en 1976 et porté par Johnny Rotten, membre du groupe emblématique Sex Pistols. Ce chef-d'œuvre du punk illustre la puissance du rôle joué par la mode dans les mouvements culturels et sociaux qui ont caractérisé notre histoire la plus récente.
C'est un honneur pour moi de poursuivre ce formidable projet que mon prédécesseur Olivier Saillard et Emmanuelle Alt ont initié il y a cinq ans. Je tiens à les remercier pour leur vision et leur initiative.
Je remercie enfin toutes les maisons de mode qui apportent chaque année au musée un soutien généreux et exceptionnel.
C'est grâce à cette initiative que le musée se présente aujourd'hui comme un socle de la mode contemporaine, une institution phare de l'histoire future de la mode du XXIe siècle."
—  Miren Arzalluz, Directrice du Palais Galliera.


Voici les donations faites au Palais Galliera et les acquisitions qui rentreront très prochainement dans les collections du musée à l’occasion du Gala de la Vogue Paris Foundation 2018 :  


> LES DONATIONS : 

Anrealage par Kunihiko Morinaga, Prêt-à-porter, printemps-été 2016, collection « REFLECT »
Passage n°18. Tailleur "miroir", veste et jupe plissée en matière photosensible.
Passage n°28. Robe "kaleidoscope" en matière photosensible.

Balenciaga par Demna Gvasalia, Prêt-à-porter, automne-hiver 2016-17
Passage n°33. Chemisier en crêpe imprimé, jupe et paire de cuissardes brodées.

Balmain par Olivier Rousteing, Prêt-à-porter, printemps-été 2018
Passage n° 18. Veste brodée ceinturée, tunique en maille à motifs western, chemise classique, pantalon smoking, collier monnaie antique et bottines en daim.

Burberry par Christopher Bailey
, Prêt-à-porter, automne-hiver 2018-19
Passage n°82. Veste, robe, haut legging sneakers et sac tote.

Céline par Phoebe Philo, Prêt-à-porter, printemps-été 2018
Passage n° 2. Double manteau trench-coat en soie sable, chemise et pantalon en soie mélangée, ceinture en agneau noir et mocassins en veau noir.

Chanel par Karl Lagerfeld, Haute couture, printemps-été 2018
Passage n° 47. Robe longue noire en satin double-face avec des bretelles bijoux en perles finissant en collier sur le devant, chapeau, boucles d’oreilles et bottines.

Chloé par Natacha Ramsay-Levi, Prêt-à-porter, printemps-été 2018
Passage n° 11. Robe en popeline de soie, impression placée au jet d’encre d’après une illustration originale de l’artiste Rithika Merchant.

Christian Dior par Maria Grazia Chiuri, Prêt-à-porter, printemps-été 2017
Passage n° 18. T-shirt en coton blanc imprimé «We should all be feminists» sur une jupe longue en tulle marine brodé sur lingerie en maille écrue.

Craig Green, Prêt-à-porter, printemps-été 2018
Passage n°4. Haut en polyester et pantalon en jean.

Fendi par Silvia Venturini Fendi, Sac «Peekaboo». Intarsia (marqueterie) de veau velours multicolore et intérieur en cuir.

Givenchy par Clare Weight Keller, Haute couture, printemps-été 2018
Passage n° 34. Haut-cape en organza Iconic bleu nuit brodé à la main et pantalon évasé en laine.

Jacquemus, Prêt-à-porter, printemps-été 2018, collection « La Bomba »
Passage n°16, chapeau en paille tressée, haut en maille de coton, jupe drapée en viscose, sandales en bois et cuir, boucles d'oreille et petit sac en suède turquoise.

Jean Paul Gaultier, Haute couture, automne-hiver 2017-18, collection «Reine des glaces»
Modèle «Réchauffement climatique». Secrets dévoilés de crêpe rouge sur robe sari à capuche asymétrique. Constellation de paillettes noires.

Gucci par Alessandro Michele, Prêt-à-porter, printemps-été 2017
Passage n° 6. Manteau à ceinture à tête de renard et chapeau, en soie et broderies Pigna en Lurex.

J.W. Anderson, Prêt-à-porter, printemps-été 2017
Passage n° 27. Pull en coton à rayures, jupe couverture plissée en coton, boucle d’oreille cloche martelée en laiton et paire de mocassins en cuir.

Loewe par JW Anderson, Prêt-à-porter, printemps-été 2017
Passage n°43. Robe en cuir et toile de coton noire.

Louis Vuitton par Nicolas Ghesquière, Prêt-à-porter, printemps-été 2018
Passage n° 1. Redingote brodée blanc et bleu, crop top en soie blanc, short en soie mélangée ciel et paire de sneakers Arch Light.

Miu Miu, Prêt-à-porter, printemps-été 2018
Passage n° 15. Manteau en cuir imprimé campanules, chemise en batiste imprimée, débardeur en coton, maille en Nylon brodé, chaussettes en Nylon, sandales en cuir verni et sac en cuir.

Mugler par Casey Cadwallader, Prêt-à-porter, automne-hiver 2018
Passage n° 27. Veste et pantalon de tailleur en twill de laine malachite.

Prada, Prêt-à-porter, automne-hiver 2018
Passage n° 1. Manteau en gabardine de Nylon, robe en tulle rose, chaussettes en Nylon, chaussures en Nylon et jersey et sac Frame en cuir imprimé.

Rick Owens, Prêt-à-porter, printemps-été 2011, collection «Anthem» et printemps-été 2006, collections «Alix» et «Tungsten»
Veste et jupe en jersey de viscose gris perle.

Saint Laurent par Anthony Vacarello, Prêt-à-porter, printemps-été 2018
Passage n° 89. Robe nuage en satin fuchsia découpée pointe chauve-souris.

Sonia Rykiel par Julie de Libran, Prêt-à-porter, automne-hiver 2017-18
Passage n° 31. Robe à godet en cachemire à rayures multicolores «zigzag» en jacquard, turban-pull et écharpe longue assortis et bottines noires en vachette à boutons-pressions.

Valentino par Pierpaolo Picchioli, Haute couture, printemps-été 2018
Passage n°25. « Silvia R. » Robe Baby-doll de faille et organza violet et fuschia à maxi collerette et nouée au côté. Chapeau en plumes de dinde fuxia, Philip Treacy pour Valentino Haute Couture. Sandales en cuir or.

> LES ACQUISITIONS  : 

Azzedine Alaïa :
Automne-hiver 1982-83
Robe en jersey de laine gris surpiqué à Zip en biais.
Robe en jersey de laine vert anglais à tablier ceinturé.
Tailleur jupe en agneau plongé noir.
Printemps-été 1984
Robe en jersey d’acétate noire à tablier drapé maintenu par un crochet.
Automne-hiver 1985-86
Manteau long en gabardine noire à bavolet dans le dos.
Printemps-été 1986
Veste en laine bleu nuit brodée au fil blanc sur une chemise en popeline blanche.
Automne-hiver 1988-89
Robe du soir longue en jersey d’acétate noire.
Robe-manteau en prince-de-galles à jupe plissée.
Printemps-été 1989
Ensemble manteau du soir, foulard et robe en organza gommé, fond de robe en lamé or, porté par Bettina Graziani.
Automne-hiver 1989-90
Justaucorps et bandeau en jersey jacquard à décor de calligraphie coranique, portés par Bettina Graziani.
Printemps-été 1991
Tailleur jupe courte lacée dans le dos, hommage à Tati.
Automne-hiver 1991-92
Robe longue en maille technique à effet de corset et bande en houpette, portée par Bettina Graziani.
Tailleur en lainage rouge à boutons clips, doublure et blouse imprimées de papillons, hommage à Elsa Schiaparelli.
Robe courte en dentelle stretch léopard, velours et bandes de houpette noire.
Manteau ample en fausse fourrure de léopard et robe en jersey jacquard léopard.
Printemps-été 1992
Ceinture corset sablier en cuir noir découpé au laser.
Automne-hiver 2010-11
Robe courte en jersey jacquard à motifs de léopard en anamorphose blanc et noir.
Automne-hiver 2017-18
Robe du soir en velours et maille métallique, dernier passage du dernier défilé d’Azzedine Alaïa.

Balenciaga : 
Haute couture, hiver 1963
Passage n° 32, ensemble corsage et jupe en tissu façonné lancé, lamé Lurex transparent.
Haute couture, hiver 1964
Passage n° 81, robe habillée en tulle posé sur satin, broderie de tubes, filé or et paillettes fantaisie.
Tailleur veste, jupe et ceinture en sergé de laine écossais, doublure en pongé de soie, cuir.
Haute couture, vers 1965
Robe habillée en dentelle mécanique type chantilly, ruban de crin dentelle, ruban de satin.
Haute couture, vers 1966
Robe de jour en crêpe de soie.
Haute couture, été 1967
Passage n° 114, tunique en toile de lin, satin rayé.
Manteau du soir brodé de paillettes fantaisie au Lunéville de la maison Lesage.

Chloé par Karl Lagerfeld, Prêt-à-porter, printemps-été 1966
«Tertulia», robe courte en mousseline de soie peinte à la main par Le Besnerais.

Grès, Haute couture, printemps-été 1980
Robe du soir plissée en jersey de soie et viscose noire, ceinture, fond de jupe et cape.

Martin Margiela : 
Prêt-à-porter, printemps-été 1989
Paire de tabis issue du premier défilé.
Prêt-à-porter, automne-hiver 1994-95
Reproduction d’une jupe du soir de poupée en satin noir, agrandie à taille humaine.
Prêt-à-porter, printemps-été 1995
Reproduction d’une jupe de jour de poupée en prince-de-galles imprimé, agrandie à taille humaine.
Prêt-à-porter, printemps-été 1996
Jupe en mousseline imprimée de la photographie d’une jupe en tweed.
Robe en satin imprimée de la photographie d’une doublure de robe.
Prêt-à-porter, automne-hiver 1997-98
Manches de mannequin en toile de lin brut imprimée.
Perruque réalisée dans des manteaux de fourrure récupérés, en collaboration avec Bless.
Prêt-à-porter, printemps-été 1998
Tailleur patron en toile de coton et crochets en métal.
Structure élastique noire.
Prêt-à-porter, printemps-été 1999
Veste imprimée d’une photographie du gilet «Stockman» et épaulettes amovibles.
Prêt-à-porter, automne-hiver 1999-2000
Manteau couette et housse de couette en draps fleuris récupérés.
Prêt-à-porter, automne-hiver 2000-01
Veste XXXXL en veau velours camel.
Collier de perles «à la Nattier».
Prêt-à-porter, automne-hiver 2002-03
Sac récupéré recouvert d’une housse en toile de coton blanc.
Prêt-à-porter, automne-hiver 2004-05
Veste «artisanale» réalisée à partir de vestes dans le style Chanel récupérées et surteintes.
Prêt-à-porter, printemps-été 2005
Robe chemisier en crêpe noir mise à l’horizontale et portée en jupe.
Prêt-à-porter, printemps-été 2007
Paire de mules en PVC et Plexiglas transparent.
Jupe asymétrique en jersey de viscose rouge à taille haute.
Prêt-à-porter, automne-hiver 2007-08
Paire de bottes en cuir trompe-l’oeil de salomés argenté sur fond chair.
Anneau en fourrure de chèvre noire porté en haut.

Sex & Seditionaries par Vivienne Westwood et Malcolm McLaren : 
Prêt-à-porter, 1976
Pull en mohair troué noir, rouge, turquoise, bleu, rose et blanc et épingles à nourrice, porté par Johnny Rotten des Sex Pistols.
Prêt-à-porter, 1976
Veste à harnais crème à manche rouge, salie industriellement, à l’effigie de Karl Marx.

Yohji Yamamoto : 
Prêt-à-porter, automne-hiver 2017-18
Passage n° 6. Robe drapée en taffetas polyester noir et T-shirt à manches longues.
Prêt-à-porter, printemps-été 2018
Passage n° 22. Sac à dos en coton rouge à cerceaux de crinoline, robe en coton, demi-chapeau et paire de bottines noires.
Passage n° 37. Robe en coton noir drapée à dos nu fermée par des crochets, demi-chapeau et bottines noires.
Prêt-à-porter, automne-hiver 2018-19
Passage n° 16. Manteau en laine noire en hommage à Picasso.
Passage n° 33. Jupe taille haute en coton et cuir de chèvre, chemise asymétrique en coton, jupe et paire de bottines noires en hommage à Azzedine Alaïa.


EN SAVOIR + : 

> La soirée sur Vogue.fr 
> Le photocall des tops sur Vogue.fr
> Les acquisitions et donations sur Vogue.fr

image 1/22