VOGUE PARIS FOUNDATION GALA 2017

Photo : Cyrille George Jerusalmi

Photo : Cyrille George Jerusalmi

Le 4 Juillet 2017, le Palais Galliera accueillait pour la quatrième année consécutive la soirée de gala organisée par la Vogue Paris Foundation. Le succès grandissant de cet événement auprès des maisons de mode contribue à augmenter significativement le nombre des donations et à développer la politique d'acquisitions du Musée de la Mode de la Ville de Paris.

"Enrichir les collections contemporaines du musée de la Mode de la Ville de Paris avec la participation des maisons les plus prestigieuses et des acteurs majeurs du monde de la mode : voilà la vocation de la Vogue Paris Foundation, qui célèbre aujourd’hui sa quatrième édition. Comme les années précédentes, nous voici réunis dans l’enceinte du Palais Galliera pour l’une des soirées les plus belles et les plus importantes de la semaine de la haute couture. Depuis sa création, Vogue met en images la mode dans toute sa modernité et son audace. Et ce sont précisément des pièces d’une créativité extraordinaire qui, grâce à la générosité de tous, rejoignent cette année encore les collections du musée, afin de témoigner de la richesse de cette histoire de la création qui nous passionne tellement. 
Je tiens à remercier bienfaiteurs et donateurs pour leur engagement, ainsi qu’Olivier Saillard, notre hôte, pour son implication et son enthousiasme de tous les instants. Et je me réjouis de vous retrouver ce soir, sous le ciel étoilé, pour fêter le lien indéfectible qui unit Vogue, la mode et la Ville de Paris".  
—  Emmanuelle Alt, Rédactrice en chef de Vogue Paris

"Pour la quatrième année consécutive, le Palais Galliera et la Vogue Paris Foundation renouvellent une politique d’acquisition soutenue, rendue possible grâce à la générosité des nombreuses maisons qui constituent le paysage actuel de la mode. Grâce à cet effort collectif, le musée de la Mode de la Ville de Paris est fier d’accroître très significativement le département de la mode contemporaine. Plus de 80 pièces de Martin Margiela viennent augmenter un fonds déjà riche concernant un des plus influents créateurs de notre époque, auquel le Palais Galliera a souhaité rendre hommage en 2018.
Un manteau de Mariano Fortuny, typique du travail d’impression du couturier espagnol, trouvera refuge dans les réserves du musée et sera exposé bientôt dans le cadre de la monographie qui lui sera consacrée. Cette quatrième édition permet aussi d’acquérir la seconde partie de la correspondance que Colette entretint avec le couturier Lucien Lelong. Des robes et des chapeaux de Cristóbal Balenciaga s’ajoutent à ces œuvres exemplaires et sont exposées actuellement au musée Bourdelle. Des modèles de Comme des Garçons, de Junya Watanabe rejoindront aussi la liste des nombreux dons que les maisons de haute couture et de prêt-à-porter ont cette année encore la générosité de susciter. Je veux remercier l’ensemble des maisons participantes. Les nombreux dons qu’elles consentent à l’égard du musée témoignent d’un souci rare, plus que jamais précieux, quant à la préservation des patrimoines fragiles des modes.
—  Olivier Saillard, Directeur du Palais Galliera

> Les donations faites au Palais Galliera à l’occasion du Vogue Paris Foundation Gala :

. Haute couture et prêt-à-porter :
Balenciaga
par Demna Gvasalia, Prêt-à-porter, printemps-été 2017
Passage n° 21. «Top couture», «Cosmetic pantashoes» et paire de gants en spandex et jersey glossy.
Balmain par Olivier Rousteing, Prêt-à-porter, automne-hiver 2015
Passage n°26. Robe de soie et viscose brodée de perles de verre violet, orange & turquoise sur une base velours.
Bottega veneta par Tomas Maier, Prêt-à-porter, printemps-été 2015
Minaudière «Knot» en métal argenté intrecciato.
Burberry par Christopher Bailey Prêt-à-porter, automne-hiver 2016
Passage n° 3. Manteau militaire en laine noire et brandebourgs.
Calvin Klein 205W39NYC, Prêt-à-porter, automne-hiver 2017
Passage n° 12. Haut, jupe et sandales en collant, tricot, lainage prince-de galles, cuir suède et plastique transparent.
Passage n° 17. Blazer «Wall Street», manches, gilet, jupe et escarpins en lainage, tricot et cuir suède.
Céline par Phoebe Philo Prêt-à-porter, printemps-été 2017
Passage n° 6. Robe «Céline – Yves Klein» en voile technique imprimé.
Chanel par Karl Lagerfeld, Haute couture, printemps-été 2017
Passage n° 63. Robe du soir, entièrement brodée d’éléments argentés sur un organza de satin irisé, avec un tombant de plumes de marabout blanches au niveau du genou, dépassant en tulle brodé au bas de la robe. Grand décolleté souligné d’une ceinture argent irisée disposée en taille haute. Les broderies de la robe avec 3 400 éléments, éclats de tubes cristal, de bijoux irisés et motifs miroir brisé de couleur argent ont été réalisés par la maison Lesage (350 heures de travail). Les plumes de boa, de marabout blanc et fines bandes irisées ont été travaillées par la maison Lemarié (255 heures de travail). La silhouette s’accompagne d’une ceinture sport en cuir métallisé, d’un bracelet de cheville en perles nacrées crème et d’une paire d’escarpins en cuir argent, effet miroir, réalisée par Massaro.
Chloé par Clare Weight Keller, Prêt-à-porter, automne-hiver 2017
Passage n° 42. Robe «Galaxy» en cady de soie imprimé de visages.
Fendi par Karl Lagerfeld, Prêt-à-porter, automne-hiver 2000
Manteau en vison rasé présentant des rayures verticales, horizontales et diagonales avec un motif de cercles concentriques sur la partie frontale et sur les manches. Une extrême maîtrise du savoir-faire de l’ancienne technique de la marqueterie permet de réaliser une pièce aux motifs géométriques avec un effet «non cut».
Givenchy par Riccardo Tisci, Prêt-à-porter, automne-hiver 2017
Passage n° 5. Robe en chiffon plissé et collants rouges, gants courts en tulle et sandales en velours rouge, peau de lézard tejus rouge, talon métal rouge.
Gucci par Alessandro Michele, Prêt-à-porter, printemps-été 2016
Passage n° 7. Robe en organdi de soie et jacquard de fleurs en Lurex, broderies détails trompe-l’œil et sequins.
Jean Paul Gaultier Haute Couture, automne-hiver 2015-16. Collection «Paris-Brest»
Modèle «La Gourmande», robe tablier-galette de satin cuir jaune et velours façonné noir, plastron de pompons en plumes coupées, et fourreau de satin cuir noir.
Louis Vuitton Malletier, Prêt-à-porter, automne-hiver 2014
Petite Malle en toile enduite Monogram, finitions en cuir de veau noir et métal doré. Inspirée des malles créées dans les années 1800, l’élégante et robuste Petite Malle symbolise l’héritage de la maison Louis Vuitton. Cette pièce exceptionnelle et intemporelle est ornée de trois croix, signature du banquier et philanthrope Albert Kahn.
Miu Miu, Prêt-à-porter, printemps-été 2017 
Passage n° 12. Manteau en éponge, maille en laine fine, culotte en coton, ceinture en Plexiglas, bonnet fleurs en ciré et sandales en cuir verni.
Prada, Prêt-à-porter, printemps-été 2017 
Passage n° 6. Chemisier et pantalon en jersey imprimé et plumes d’autruche, ceinture, sac et paire de sandales en gomme et cuir.
Ralph Lauren, Prêt-à-porter, printemps-été 2009
Passage n° 1. Chemise vintage en sergé de coton, pantalon en georgette de soie brodée main de sequins métalliques, double ceinture en cuir tressé, chapeau fedora en cachemire «Patricia Underwood pour Ralph Lauren» et sandales en cuir tressé.
Rick Owens, Prêt-à-porter, printemps-été 2017
Passage n° 41. Manteau, robe en ottoman de soie brodée et paire de boots.
Saint Laurent par Anthony Vacarello, Prêt-à-porter, printemps-été 2017
Passage n° 1. Mini-robe en agneau plongé noir, ceinture harnais, boucles d’oreilles et escarpins en cuir vernis «Opyum 110».
Sonia Rykiel par Julie de Libran, Prêt-à-porter, automne-hiver 2016
Passage n°18. Tailleur veste et jupe en crêpe de laine et agneau de Mongolie noir. Sandales en velours et pompon en fourrure de renard noir.

Photographies :
David Sims, Vogue Paris, mars 2004, n° 845
Kate Moss en boléro et robe, Gucci par Tom Ford.
Mario Sorrenti, Vogue Paris, août 2012, n° 929
Aymeline Valade, Grand Palais. Longue robe bustier entièrement volantée de tulle plissé effilé, ceinture en métal martelé, et visière en Plexiglas, Alexander McQueen.
Mario Testino, Vogue Paris, mai 2017, n° 977
Vittoria Ceretti, Jaipur. Robe longue ceinturée en charmeuse de soie, Lanvin. Foulard en mousseline de soie, Charvet. Manchettes en émail, perles, rubis et diamants, Sanjay Kasliwal du Gem Palace.

> Vogue & Swarovski cristal collection : 

À l’occasion du Vogue Fashion Festival, Vogue et Swarovski ont demandé à 9 jeunes designers de créer chacun une pièce exceptionnelle ornée de cristal Swarovski. Cette collection capsule, dévoilée à l’occasion du Vogue Fashion Festival, est donnée au Palais Galliera, musée de la Mode de la Ville de Paris, à travers la Vogue Paris Foundation.

Courrèges par Arnaud Vaillant et Sébastien Meyer - «Innovation»
Ensemble composé d’un blouson zippé et d’une minijupe en Crystal Fabric et doublure d’organza. Chaussures confectionnées en Crystal Fabric, veau et gomme. Pièces réalisées en Crystal Fabric Swarovski, toile de silicone incrustée de plus de 18 milliards de microcristaux.
Facetasm par Hiromichi Ochiai - «Crystal-Layer»
Bomber oversized en Nylon et pull col roulé sans manches en laine, brodés de cristaux Swarovski. Robe manches longues bleu marine avec des godets gris incrustés de cristaux Swarovski et de perles blanches. Pièces réalisées avec plus de 6 000 cristaux Swarovski.
Faith Connexion par Christophe Decarnin - «Paris-Texas»
Veste oversized en denim tagué, et short en denim usé, brodés de cristaux.
Pièces réalisées avec plus de 30 000 cristaux Swarovski.
Nina Ricci par Guillaume Henry - «Radiant»
Robe ras-de-cou en crêpe de Chine ivoire, brodée de cristaux à la main.
Pièce réalisée avec plus de 30 000 cristaux Swarovski.
Ronald van der Kemp - «Over-the-top» 
Robe kimono-portefeuille asymétrique en patchwork de tissus anciens façon collage, brodée de cristaux. Pièce réalisée avec plus de 80 000 cristaux Swarovski.
Vanessa Seward - «Glamour»
Djellaba en denim noir, encolure, poignets, ourlets et fentes latérales brodés de cristaux par l’Atelier Cécile Henri. Manchettes en laiton argenté, sautoir double tour composé d’une chaîne en argent rectangulaire Art Déco et pompons confectionnés en cristal. Pièces réalisées avec plus de 100 000 cristaux Swarovski.
Wales Bonner - «Ezékiel»
Tailleur pantalon en soie ivoire brodée de palmiers en cauris et cristaux. Bijoux de tête en cristal. Pièces réalisées avec plus de 10 000 cristaux Swarovski.
Wanda Nylon - «Iridescence»
Body brodé de cristaux «Aurora Borealis». Longue jupe-trench en plastique iridescent. Pièce réalisée avec plus de 10 000 cristaux Swarovski.
Y/Project par Glenn Martens - «Éclectique»
Bomber oversized à 4 pans en Nylon à zips extensibles ornés de cristaux. Top en résille transparente à col brodé de cristaux. Pantalon en denim taille haute. Pièces réalisées avec plus de 25 000 cristaux Swarovski.

> Les œuvres en cours d’acquisition grâce au soutien de la Vogue Paris Foundation : 

. Haute couture et prêt-à-porter :
Balenciaga
Haute couture, 1938 - Robe et boléro en crêpe de laine, incrustation de crêpe satin
Haute couture, hiver 1960 - Robe de cocktail en façonné de soie de Staron, plein biais. Commande de cliente.
Haute couture, vers 1938 - Chapeau en velours de soie sur sparterie et armature en laiton.
Haute couture, vers 1960 - Toque de mélusine moulée.
Comme des garçons
Prêt-à-porter, printemps-été 2017 - Passage n° 7, robe en lainage tartan.
Prêt-à-porter, automne-hiver 2017 - Passage n° 2, robe et paires de baskets.
Germaine Lecomte
Haute couture, vers 1950 - Robe et boléro en satin façonné, liseré rouge et noir, velours noir.
Junya Watanabe
Prêt-à-porter, automne-hiver 2017 - Passage n° 34, robe en tartan, ceinture et paire de chaussures. 
Mariano Fortuny Années 1910-1920 
Robe et ceinture, velours de soie bleue imprimé or, cordonnet de passementerie de soie bleue, perles jaunes et rouges.
Maison Martin Margiela
Prêt-à-porter, du printemps-été 1989 au printemps-été 2009
Ensemble de près de 80 tenues et archives issues de la collection Vicky Roditis, représentant 20 années de création de Martin Margiela à la tête de sa maison.
Prêt-à-porter, printemps-été 2005, ligne «Artisanal» Robe composée d’anciennes robes découpées.

. Archives :
Correspondance de Colette adressée à Lucien Lelong, 1925-1953
Cet ensemble comporte 92 lettres, cartes postales, billets et un télégramme témoignant de l’amitié, de l’intimité et de la collaboration entre Colette et le couturier Lucien Lelong.

Arts graphiques :
Paul Poiret et Paul Iribe, carnet préparatoire à l’exécution des «Robes de Paul Poiret racontées par Paul Iribe», 1908
Album de 34 dessins originaux à la mine de plomb, quelques-uns relevésaux crayons de couleur sur papier. Ce carnet préparatoire à l’exécution des Robes de Paul Poiret racontées par Paul Iribe édité à 250 exemplaires en octobre 1908, est une création à «deux mains» : certains dessins sont de Paul Iribe, d’autres, plus techniques, permettant d’apporter le plus de précisions possibles au dessinateur, sont de la main de Paul Poiret. Ce dernier fait mention de ce carnet aux pages 69 et 70 de son autobiographie : En habillant l’époque, Grasset, Paris 1930.