Création contemporaine

Les pièces les plus anciennes conservées dans ce département datent du tout début des années 1950. Elles illustrent les débuts du prêt-à-porter avec ses marques historiques telles Lempereur et Weill. Les différentes typologies présentes témoignent de l’évolution de la mode en France du milieu du XXe siècle aux défilés de la dernière saison : prêt-à-porter des couturiers, « lignes bis », prêt-à-porter des stylistes dans les années 1960 puis, des créateurs dès le milieu de la décennie suivante, mode de la rue et production de masse que l’on trouve dans toutes les grandes villes de par le monde... Le département s’enrichit au rythme d’une histoire en train de s’écrire.

Cet ensemble d’environ 7.000 pièces, extrêmement varié en termes de styles et de fonctions, est classé par griffes, marques ou par ordre chronologique lorsqu’il s’agit de pièces anonymes. Celles-ci ont, cependant, plus qu’une valeur documentaire : elles font revivre la mode de tous les jours des six dernières décennies.

Le département de la création contemporaine a été essentiellement constitué à partir de dons provenant de maisons, de créateurs et de particuliers. Parmi ces derniers se retrouvent tous les acteurs de la mode : attachés de presse, directrices de bureau de style, mannequins, journalistes et rédactrices, photographes… Certaines autres donatrices célèbres et fidèles au musée comme Elli Medeiros apportent, elles aussi, leur empreinte, leur style et leur sens de la mode aux tenues qu’elles ont portées. La mode n’est pas qu’une affaire de vêtements. Leur provenance ou l’occasion pendant laquelle ils ont été portés sont souvent essentiels à leur compréhension.

Les années 1980 et 1990 sont très largement représentées dans ce département dont les points forts sont, plus particulièrement, les fonds Jean Paul Gaultier, Jean-Charles de Castelbajac, Martin Margiela où sont représentées les toutes premières collections. Certaines maisons ont fait don à ce département de l’ensemble de leurs archives tant textiles que documentaires offrant une lecture particulièrement riche de différents processus créatifs. Ainsi, Carven, Popy Moreni, Anne-Marie Beretta… D’autres griffes moins connues du grand public constituent d’importants ensembles qui n’attendent qu’à être appréciées à leur juste valeur en fonction des recherches et des expositions en cours.