Ensemble, Alaïa

ROBE ET CEINTURE, DERNIER PASSAGE DE L’ULTIME DÉFILÉ D’AZZEDINE ALAÏA

  • Azzedine Alaïa

     

  • Griffe sur la robe en satin tissé, intérieur encolure milieu dos, blanc sur noir : "ALAIA / PARIS".
  • Haute couture, automne-hiver 2017-18
  • Velours de soie noir tissé d'éclats de Lurex noir pris en biais. Bandes de python noir serti de semis de rivets en métal argent. Fin jersey stretch noir. Crêpe de soie noir. Cuir noir incrusté de métal argenté.
  • Acquisition Vogue Paris Foundation 2018
  • Palais Galliera, musée de la Mode de la Ville de Paris

Le 6 juillet 2017, sous la verrière de la maison qu’il habite depuis 1987, Azzedine Alaïa présente sa nouvelle collection de haute couture. Le défilé est ouvert et clos par Naomi Campbell, qu’il considère comme sa fille adoptive. En tout 68 silhouettes constituent ce défilé, le premier depuis 6 ans et le dernier du couturier. Car Azzedine Alaïa disparait le 18 novembre 2017.

Cette robe du soir est le dernier passage de la collection. La coupe de son corsage aux épaules en pointes, sa matière en velours noir pailleté évoquent la haute couture des années 1930 chère à Alaïa. Savamment fendue sur la cuisse, la jupe virtuose est constituée de quilles de velours incrustées à trente et une bandes de python noir rivetées d’argent.

Ce chef-d’œuvre est l’ultime hommage d’Azzedine Alaïa à la gloire des femmes.

 

 

 

Auteur de la notice : Alexandre Samson