Gilet d’homme ayant appartenu à Claude-Lamoral II (1685-1766), prince de Ligne et du Saint Empire

  • Vers 1750
  • Devant : gros de Tours liseré broché, soie bleue, fils de soie polychromes, fils d’argent doré. Boutons en bois recouverts de filé et de paillons d’argent doré. Décor tissé à disposition. Dos et doublure : taffetas de soie bleu, et taffetas de soie blanc.
  • Gal 2004.7.1
  • Acquisition Ville de Paris
  • Palais Galliera, musée de la Mode de la Ville de Paris

Ce gilet masculin, à manches, a appartenu à Claude-Lamoral II (1685-1766), prince de Ligne et du Saint Empire. Il était le père de Charles-Joseph Lamoral (1735-1814), 7e prince de Ligne, ami de  la reine Marie-Antoinette,  et célèbre mémorialiste.  Ces princes d’Empire  dont le château se trouve  à Beloeil, en Belgique actuelle, étaient reçus dans toutes les cours d’Europe.
L’histoire du décor textile de ce gilet est à la fois bien connue et mystérieuse. Le dessin s’apparente à celui d’une dessinatrice anglaise, Anna Maria Garthwaite, qui travaillait pour les manufactures de soie installées dans le quartier londonien de Spitalfields. Trois autres gilets au décor tissé analogue sont actuellement répertoriés, deux respectivement au Costume Institute – Metropolitan Museum of Art à New York et au Palazzo Mocenigo à Venise et un dernier également au Palais Galliera. Ce gilet du prince de Ligne et celui de Venise sont proches dans leur décor de fond et leur dessin de fleurs, plus charnu et exubérant que sur le dessin anglais. Ces gilets constituent un ensemble exceptionnel de vêtements aristocratiques, étonnamment quasi-identiques. Parmi eux, le gilet de Galliera sert désormais de référence en raison de sa provenance illustre.

Auteur de la notice : Pascale Gorguet-Ballesteros