Robe d'après-midi, Paquin

  • Paquin et broderies de la maison Lesage

  • Don de mademoiselle Hugot
  • Vers 1923 - 1924
  • Crêpe de soie noir, lamé or, broderies à l’aiguille de perles polychromes et de perles fantaisie transparentes, de fils métalliques or et de fils de soie polychromes au point de chaînette ; miroirs ; fourrure.
  • GAL1960.61.7
  • Palais Galliera, musée de la Mode de la Ville de Paris

Fondée en 1890 au 3, rue de la Paix, la maison Paquin occupe une place de tout premier plan dans la haute couture parisienne et connaît, sous l’égide de Jeanne Paquin, un rayonnement international. L’emploi de la fourrure,  parfois combinée à des étoffes légères, contribue très tôt à sa renommée. En 1920, Madeleine Wallis, elle-même issue d’une famille de fourreurs, dirigea la maison.

Les broderies géométriques, où alternent miroirs, perles et fils polychromes, accentuent la verticalité de la coupe de cette robe. À travers le répertoire décoratif et la garniture de fourrure se manifeste l’engouement très marqué de la couture de l’après-guerre pour le monde slave.

Auteur de la notice : Sophie Grossiord