Les périodiques

Cette page a pour vocation de rendre accessible à distance une partie de l'importante collection de périodiques du musée de la Mode la Ville de Paris. Son volume évoluera au fur et à mesure de la numérisation des fonds.

Le Palais Galliera conserve près de 600 titres dont 200 parmi les plus complets, soit un volume d’environ 47 000 numéros. Le fonds s’ouvre sur une modeste collection de revues dans les années 1800 qui s’enrichit peu à peu vers le milieu du XIXe siècle. Le XXe siècle constitue le noyau dur de la collection, avec des titres fondateurs pour l’étude des phénomènes de mode comme Fémina, Les Modes, l’Art et la Mode, Jardin des modes, Vogue, l’Officiel de la couture et de la mode, Elle, Dépêche mode... En raison de leur fragilité et de leur grande vulnérabilité, certaines collections sont peu accessibles et la consultation est exclusivement réservée aux chercheurs et étudiants de 3e cycle.

Art Goût Beauté / Voici la mode Art Goût Beauté

Go to top page

Lancée en 1920 sous le titre Les succès d’Art Goût Bon Ton, cette revue de luxe mensuelle prend le titre Art Goût Beauté en octobre 1921, empruntant à ses fondateurs Albert Godde Bedin et Cie, leurs initiales. Ces derniers, soyeux lyonnais réputés, utilisent la revue comme support de promotion de leurs tissus et de la mode française en général. Elle s’adresse à un lectorat de femmes aisées pouvant s’habiller en haute couture et aux acheteurs professionnels. Désirant présenter les plus belles créations des grands couturiers parisiens - comme Beer, Lanvin, Lelong,  Patou, Poiret,  Worth, etc. -, le directeur artistique, Henri Rouit s’entoure des plus grands illustrateurs de l’époque comme Georges Lepape, Georges Barbier, Paul Iribe… Chaque numéro est enrichi de publicités et d’illustrations coloriées au pochoir, qui font la qualité et la rareté de ce titre. Certaines d’entre elles sont contrecollées sur le document ou sur un cartonnage amovible.  La rubrique mode est rédigée par Lucie Neumeyer-Hirigoyen et Rosine. Les rubriques mondanités et vie parisienne sont écrites par Henri Clouzot (conservateur au musée Galliera) et Eric Bagge (architecte et créateur). Au début des années 1930, des photographies souvent non signées sont introduites dans les numéros. En 1933, le titre devient Voici la Mode Art Goût Beauté et n’est plus illustré que par des dessins en noir et blanc. 

Le Palais Galliera a fait numériser 109 numéros de 1920 à 1933. Retrouvez ici 105 numéros en ligne : 

>> Art Goût Beauté, novembre-décembre 1920
>> Art Goût Beauté, janvier 1921
>> Art Goût Beauté, mars 1921
>> Art Goût Beauté, mai 1921
>> Art Goût Beauté, juin 1921
>> Art Goût Beauté, août 1921
>> Art Goût Beauté, octobre 1921
>> Art Goût Beauté, novembre 1921
>> Art Goût Beauté, janvier 1922
>> Art Goût Beauté, février 1922
>> Art Goût Beauté, mars 1922
>> Art Goût Beauté, avril 1922
>> Art Goût Beauté, mai 1922
>> Art Goût Beauté, juin 1922
>> Art Goût Beauté, juillet 1922
>> Art Goût Beauté, août 1922
>> Art Goût Beauté, septembre 1922
>> Art Goût Beauté, octobre 1922
>> Art Goût Beauté, novembre 1922
>> Art Goût Beauté, décembre 1922
>> Art Goût Beauté, janvier 1923
>> Art Goût Beauté, février 1923
>> Art Goût Beauté, mars 1923
>> Art Goût Beauté, avril 1923
>> Art Goût Beauté, mai 1923
>> Art Goût Beauté, juin 1923
>> Art Goût Beauté, juillet 1923
>> Art Goût Beauté, août 1923
>> Art Goût Beauté, septembre 1923
>> Art Goût Beauté, octobre 1923
>> Art Goût Beauté, novembre 1923
>> Art Goût Beauté, décembre 1923
>> Art Goût Beauté, 15 février 1924
>> Art Goût Beauté, juin 1924
>> Art Goût Beauté, décembre 1924
>> Art Goût Beauté, mai 1925
>> Art Goût Beauté, juin 1925
>> Art Goût Beauté, septembre 1925
>> Art Goût Beauté, octobre 1925
>> Art Goût Beauté, novembre 1925
>> Art Goût Beauté, décembre 1925
>> Art Goût Beauté, janvier 1926
>> Art Goût Beauté, février 1926
>> Art Goût Beauté, mars 1926
>> Art Goût Beauté, août 1926
>> Art Goût Beauté, septembre 1926
>> Art Goût Beauté, octobre 1926
>> Art Goût Beauté, décembre 1926
>> Art Goût Beauté, janvier 1927
>> Art Goût Beauté, juin 1927
>> Art Goût Beauté, septembre 1927
>> Art Goût Beauté, octobre 1927
>> Art Goût Beauté, novembre 1927
>> Art Goût Beauté, décembre 1927
>> Art Goût Beauté, mai 1928
>> Art Goût Beauté, juin 1928
>> Art Goût Beauté, juillet 1928
>> Art Goût Beauté, août 1928
>> Art Goût Beauté, septembre 1928
>> Art Goût Beauté, octobre 1928
>> Art Goût Beauté, novembre 1928
>> Art Goût Beauté, décembre 1928
>> Art Goût Beauté, avril 1929
>> Art Goût Beauté, mai 1929
>> Art Goût Beauté, juin 1929
>> Art Goût Beauté, juillet 1929
>> Art Goût Beauté, Août 1929
>> Art Goût Beauté, Novembre 1929
>> Art Goût Beauté, Décembre 1929
>> Art Goût Beauté, janvier 1930
>> Art Goût Beauté, février 1930
>> Art Goût Beauté, mars 1930
>> Art Goût Beauté, avril 1930
>> Art Goût Beauté, mai 1930
>> Art Goût Beauté, juin 1930
>> Art Goût Beauté, juillet 1930
>> Art Goût Beauté, août 1930
>> Art Goût Beauté, septembre 1930
>> Art Goût Beauté, octobre 1930
>> Art Goût Beauté, novembre 1930
>> Art Goût Beauté, décembre 1930
>> Art Goût Beauté, janvier 1931
>> Art Goût Beauté, février 1931
>> Art Goût Beauté, mars 1931
>> Art Goût Beauté, avril 1931
>> Art Goût Beauté, mai 1931
>> Art Goût Beauté, juin 1931
>> Art Goût Beauté, juillet 1931
>> Art Goût Beauté, septembre 1931
>> Art Goût Beauté, octobre 1931
>> Art Goût Beauté, novembre 1931
>> Art Goût Beauté, décembre 1931
>> Art Goût Beauté, janvier 1932
>> Art Goût Beauté, février 1932
>> Art Goût Beauté, mars 1932
>> Art Goût Beauté, avril 1932
>> Art Goût Beauté, mai 1932
>> Art Goût Beauté, juin 1932
>> Art Goût Beauté, juillet 1932
>> Art Goût Beauté, août 1932
>> Art Goût Beauté, septembre 1932
>> Art Goût Beauté, octobre 1932
>> Art Goût Beauté, décembre 1932
>> Art Goût Beauté, mars 1933
>> Art Goût Beauté, avril 1933
>> Art Goût Beauté, mai 1933
>> Voici la mode Art Goût Beauté, mars 1934

Enregistrer

Très Parisien

Go to top page

 
Le Très Parisien est l’une de rares revues de mode illustrée de gravures au pochoir. Publiée à partir de 1920, elle est dirigée par G.-P. ou Germaine Joumard qui signe sous le pseudonyme de « Joujou » la plupart des illustrations de la revue. Les 18 planches de chaque numéro illustrent les créations des grands couturiers comme Beer, Drecoll, Jenny, Lanvin, Lelong, Lucile, Madeleine et Madeleine, Martial et Armand, Molyneux, Patou, Philippe et Gaston, Poiret... Dessinées et coloriées sans aucun décor elles sont le plus souvent imprimées sur papier bulle léger. Un grand nombre de textes sont signés de Fany Grèges, chroniqueuse bien connue des journaux de mode haut de gamme. Le Très parisien se définit lui-même comme « le journal de la mode, du chic, de l’élégance ». Il absorbera en 1932 Des idées nouvelles de la mode qui publie aussi depuis 1922 des recueils de planches coloriées. Germaine Joumard inaugure une nouvelle formule à partir 1935 où les planches alternent avec des illustrations et des photographies imprimées. La revue s’éteint avec le numéro 4 de l’été 1936. Cet ensemble est constitué de plus de 20 numéros présentant des feuillets de 1 à 4 ou de 1 à 8 pages et des planches hors texte illustrées de gravures au pochoir. 10 numéros ont bénéficié d’une restauration en 2010 avec une remise à plat des couvertures et des planches illustrées sur papier bulle contrecollées sur cartonnage. 

Le Palais Galliera a fait numériser 20 numéros de 1921 à 1935. Retrouvez ici 20 numéros en ligne :

>> Très Parisien, 1920, N° 6
>> Très parisien, 1923, N° 11
>> Très Parisien, 1924, N° 1
>> Très parisien, 1924, N° 2
>> Très parisien, 1924, N° 3
>> Très parisien, 1924, N° 4
>> Très parisien, 1924, N° 5
>> Très parisien, 1924, N° 6
>> Très parisien, 1924, N° 7
>> Très parisien, 1924, N° 8
>> Très parisien, 1924, N° 9
>> Très parisien, 1924, N° 10
>> Très parisien, 1925, N° 4
>> Très parisien, 1925, N° 10
>> Très parisien, 1926, N° 1
>> Très parisien, 1927, N° 5
>> Très parisien, 1928, N° 2
>> Très parisien, 1929, N° 7
>> Très parisien, 1935, N° 4
>> Très parisien, 1935, N° 6

Enregistrer

Journal des dames et des modes

Go to top page

Le Journal des dames et des modes a été créée par Pierre de La Mésangère en 1797, mais les sources diffèrent sur la paternité de la renaissance de la revue. Certains affirment que ce serait un certain Angonini, ami de Gabriele d’Annunzio, qui la relancerait en juin 1912 ; d’autres que ce serait Jacques Nouvion qui, ayant longuement étudié la publication de La Mésangère, décide de sa résurrection. L’article du mercredi 5 juin 1912 du journal Le Temps présente ainsi la revue ressuscitée : « le Journal des dames et des modes renaît ; il nous revient tel qu’il fut en l’an V ; même format, mêmes caractères, même papier, mêmes badinages, et, on peut l’assurer même influence ». L’en-tête de chaque planche "costume parisien" est également identique. La revue sera publiée trois fois par mois à partir de 1912 et s’achèvera dès le début de la Première Guerre Mondiale en août 1914. Le tirage est limité à 1279 exemplaires comme annoncé en frontispice de tous les exemplaires numérotés. Le premier numéro contient une présentation d’Anatole France, mais l’on trouve également les plumes de Gabriele d’Annunzio, Jean Cocteau, Francis de Miomandre, Marcel Boulenger, Pierre de Trévières, Henri Lavedan, Henri Duvernois, Roger Boutet de Monvel, etc…qui signent, les uns des poèmes ou textes littéraires, les autres des petites chroniques sur la société, la littérature, les salons, le théâtre, la mode. Les 186 planches sont gravées puis coloriées au pochoir. Elles illustrent pour la plupart des modèles de mode féminine, des accessoires, plus rarement des modèles de mode masculine ou enfantine. Elles sont signées de noms prestigieux comme Martin, Georges Barbier, Maurice Taquoy, Robert Dammy, Drian, Léon Bakst,  Boutet de Monvel  etc… dont certains sont les premiers collaborateurs de la revue La Gazette du Bon Ton, créée à la même date.

Le Palais Galliera a fait numériser 79 numéros de 1912 à 1914. Retrouvez ici 79 numéros en ligne :

>> Journal des dames et des modes, 1er juin 1912
>> Journal des dames et des modes, 10 juin 1912
>> Journal des dames et des modes, 20 juin 1912
>> Journal des dames et des modes, 1er juillet 1912
>> Journal des dames et des modes, 10 juillet 1912
>> Journal des dames et des modes, 20 juillet 1912
>> Journal des dames et des modes, 1er août 1912
>> Journal des dames et des modes, 10 août 1912
>> Journal des dames et des modes, 20 août 1912
>> Journal des dames et des modes, 1er septembre 1912
>> Journal des dames et des modes, 10 septembre 1912
>> Journal des dames et des modes, 20 septembre 1912
>> Journal des dames et des modes, 1er octobre 1912
>> Journal des dames et des modes, 10 octobre 1912
>> Journal des dames et des modes, 20 octobre 1912
>> Journal des dames et des modes, 1er novembre 1912
>> Journal des dames et des modes, 10 novembre 1912
>> Journal des dames et des modes, 20 novembre 1912
>> Journal des dames et des modes, 1er décembre 1912
>> Journal des dames et des modes, 10 décembre 1912
>> Journal des dames et des modes, 20 décembre 1912
>> Journal des dames et des modes, 1er janvier 1913
>> Journal des dames et des modes, 10 janvier 1913
>> Journal des dames et des modes, 20 janvier 1913
>> Journal des dames et des modes, 1er février 1913
>> Journal des dames et des modes, 10 février 1913
>> Journal des dames et des modes, 20 février 1913
>> Journal des dames et des modes, 1er mars 1913
>> Journal des dames et des modes, 10 mars 1913
>> Journal des dames et des modes, 20 mars 1913
>> Journal des dames et des modes, 1er avril 1913
>> Journal des dames et des modes, 10 avril 1913
>> Journal des dames et des modes, 20 avril 1913
>> Journal des dames et des modes, 1er mai 1913
>> Journal des dames et des modes, 10 mai 1913
>> Journal des dames et des modes, 20 mai 1913
>> Journal des dames et des modes, 1er juin 1913
>> Journal des dames et des modes, 10 juin 1913
>> Journal des dames et des modes, 20 juin 1913
>> Journal des dames et des modes, 1er juillet 1913
>> Journal des dames et des modes, 10 juillet 1913
>> Journal des dames et des modes, 20 juillet 1913
>> Journal des dames et des modes, 1er août 1913
>> Journal des dames et des modes, 10 août 1913
>> Journal des dames et des modes, 20 août 1913
>> Journal des dames et des modes, 1er septembre 1913
>> Journal des dames et des modes, 10 septembre 1913
>> Journal des dames et des modes, 20 septembre 1913
>> Journal des dames et des modes, 1er octobre 1913
>> Journal des dames et des modes, 10 octobre 1913
>> Journal des dames et des modes, 20 octobre 1913
>> Journal des dames et des modes, 1er novembre 1913
>> Journal des dames et des modes, 10 novembre 1913
>> Journal des dames et des modes, 20 novembre 1913
>> Journal des Dames et des Modes, 1er décembre 1913
>> Journal des dames et des modes, 10 décembre 1913
>> Journal des dames et des modes, 20 décembre 1913
>> Journal des dames et des modes, 1er janvier 1914
>> Journal des dames et des modes, 10 janvier 1914
>> Journal des dames et des modes, 20 janvier 1914
>> Journal des dames et des modes, 1er février 1914
>> Journal des dames et des modes, 10 février 1914
>> Journal des dames et des modes, 20 février 1914
>> Journal des dames et des modes, 1er mars 1914
>> Journal des dames et des modes, 10 mars 1914
>> Journal des dames et des modes, 20 mars 1914
>> Journal des dames et des modes, 1er avril 1914
>> Journal des dames et des modes, 10 avril 1914
>> Journal des dames et des modes, 20 avril 1914
>> Journal des dames et des modes, 1er mai 1914
>> Journal des dames et des modes, 10 mai 1914
>> Journal des dames et des modes, 20 mai 1914
>> Journal des dames et des modes, 1er juin 1914
>> Journal des dames et des modes, 10 juin 1914
>> Journal des dames et des modes, 20 juin 1914
>> Journal des dames et des modes, 1er juillet 1914
>> Journal des dames et des modes, 10 juillet 1914
>> Journal des dames et des modes, 20 juillet 1914
>> Journal des dames et des modes, 1er août 1914

Les Idées nouvelles de la mode

Go to top page

Le titre Les idées Nouvelles de la Mode complété de son sous-titre « Robes, manteaux, blouse, chapeaux, lingerie, fanfreluches, originalités » paraît pour la première fois en janvier 1922. Ce périodique se fait l’écho des tendances des grandes maisons de couture et des modistes des années 1920. Il est placé sous la direction artistique de G.-P. Joumard qui dirige également le Très Parisien  de 1920 à 1935. Les couvertures et les planches sont signées de « Joujou » (diminutif et nom d’illustrateur de Germaine Joumard), Germaine Paule, Dory, Thylo, Colette etc…  Les planches sont gouachées sur papier translucide puis contrecollées sur un cartonnage, usant du même procédé que les planches parues dans le Très Parisien. Les textes signés de Renée Bonheur ou Fany Grèges mentionnent, au fil des saisons, les tendances des couturiers, comme Madeleine et Madeleine, Jenny, Drecoll, Poiret, Redfern, Patou, Beer, Doucet, Lelong, Suzanne Talbot, Rodier ou encore des modistes comme Jane Blanchot ou Lewis.

Le Palais Galliera a fait numériser 7 numéros de 1922 à 1929.
>> Les idées nouvelles de la mode, février 1922
>> Les idées nouvelles de la mode, avril 1922
>> Les idées nouvelles de la mode, mai 1922
>> Les idées nouvelles de la mode, octobre 1925
>> Les idées nouvelles de la mode, novembre 1925
>> Les idées nouvelles de la mode, mars 1926
>> Les idées nouvelles de la mode, juin 1929

La Mode par Fried

Go to top page

Le premier numéro parait en septembre 1918, sous le titre La mode par Fried, et devient, dès le numéro 2, La mode dessinée par Fried. La vie éphémère de ce périodique s’achève avec le n° 8 d’avril-mai 1919. La plupart des planches de modèles en couleurs naissent de l’imagination de son illustrateur qui a donné son nom à la revue. Mais à partir du numéro 3 de novembre 1918, augurant d’une future collaboration, des modèles de Lelong sont publiés. Cette maison de couture s’associera en effet à Fried, à partir de 1920, transformant sa raison sociale en « Lelong & Fried ».

Le Palais Galliera a fait numériser 8 numéros de 1918 à 1919.
>> La mode par Fried, septembre 1918
>> La mode dessinée par Fried, octobre 1918
>> La mode dessinée par Fried, novembre 1918
>> La mode dessinée par Fried, décembre 1918
>> La mode dessinée par Fried, janvier 1919
>> La mode dessinée par Fried, février 1919
>> La mode dessinée par Fried, mars 1919
>> La mode dessinée par Fried, avril-mai 1919

Album du Figaro

Go to top page

Enregistrer

Mode du Jour

Go to top page

Enregistrer

Pour Elle

Go to top page

Enregistrer

Silhouettes

Go to top page

Enregistrer