Ensemble, Burberry

  • Burberry by Christopher Bailey 

  • Griffe en sergé tissé sur le manteau, intérieur encolure milieu dos, sur la robe, intérieur taille dos côté gauche, sur le haut, intérieur encolure dos côté gauche et sur le collant, intérieur taille milieu dos, ivoire sur noir : "BURBERRY / London Englan
  • Prêt-à-porter, automne-hiver 2018-19, collection "Time"
  • Gabardine de coton sable. Toile écossaise Burberry. Cuir marron lustré. Tulle polyamide noir transparent brodé de chenille en fil polyamide vert émeraude. Jersey élasthanne à imprimé noir, vert vif et blanc. Jersey contrecollé néoprène noir, cuir velours, en Nylon et en cuir noir. Gomme blanche. Bande Velcro. Cuir pleine fleur blanc intérieur chair marron. Métal doré.
  • GAL2019.7.1.1-8
  • Don Burberry – Vogue Paris Foundation 2018
  • Palais Galliera, musée de la Mode de la Ville de Paris

Cette silhouette fait partie du dernier défilé de Christopher Bailey pour Burberry. Autobiographique à dessein, elle raconte l’enfance et l’adolescence du directeur artistique dans le centre de l’Angleterre pendant les années 80 et 90, au rythme de références au streetwear, à la musique et à l’imprimé arc-en-ciel, évocation de l’homosexualité du Bailey.

Passage n°82 de la collection « Time », elle fusionne le trench-coat classique au blouson zippé « Harrington », typique de la garde-robe de la jeunesse britannique des années 1980 et 1990, notamment basée sur l’accumulation. Elle est portée sur une robe longue en tulle transparent, elle-même posée sur un tee-shirt et un collant en élasthanne imprimé d’un motif rappelant les graffitis.

 

>> Découvrez le défilé sur Vogue.fr

Auteur de la notice : Alexandre Samson