Ensemble, Céline par Hedi Slimane

BLOUSON PERFECTO, CHEMISE, CRAVATE, PANTALON, CEINTURE, LUNETTES DE SOLEIL ET PAIRE DE DERBY

  • Céline par Hedi Slimane

  • Griffe sur la chemise en satin tissé intérieur encolure milieu dos, noir sur ivoire "CELINE / PARIS"
  • Prêt-à-porter, printemps-été 2019
  • Cuir noir. Métal argenté. Satin noir. Popeline de coton blanc. Coquillage nacré. Jacquard de soie noire à fines rayures diagonales blanches, espacées. Métal noirci. Sergé façonné de laine noire à fines rayures grises. Acétate noir. PVC transparent fumé noir. Métal argenté.
  • GAL2020.6.2.1-8
  • Don Céline - Vogue Paris Foundation 2019
  • Palais Galliera, musée de la Mode de la Ville de Paris

Hedi Slimane nait à Paris en 1968. Passionné de photographie, il étudie l’histoire de l’art à Michelet puis à l‘Ecole du Louvre. En 1996, il dirige les collections prêt-à-porter de la maison Yves Saint Laurent. En 2000, la maison Dior lui propose le poste de directeur artistique des collections masculines. Il impose alors une nouvelle silhouette élancée et mince, à la carrure réduite, symbolisée par un jean étroit appelé baptisé «skinny» qui ne tardera pas à être massivement repris par la rue.

En 2012, Pierre Bergé l’invite de nouveau à rejoindre la maison Yves Saint Laurent en tant que directeur artistique. Le studio est délocalisé à Los Angeles et la griffe rebaptisée «Saint Laurent Paris». Les premières collections divisent la critique. Pourtant, après plusieurs collections, l’influence du style d’Hedi Slimane est palpable.

En 2018, Hedi Slimane remplace Phoebe Philo à la direction artistique de la maison Céline et impose son propre style dans la lignée de ses propositions pour Saint Laurent.

La silhouette masculine rejoint celle imaginée pour Dior entre 2000 et 2007. Toujours inspirée de l’esthétique rock des blousons noirs et du style « mods » britannique, ce passage se distingue par le pantalon étroit qui rappelle le jean « skinny ».

Dès ses débuts, Hedi Slimane propose un nouveau canon de beauté masculine. Loin des mannequins bronzés et musclés des années 1990, il étonne par son choix d’adolescents grands, émaciés, repérés dans la rue, que l’on retrouve chez Céline encore 20 ans après.

Cette silhouette témoigne de l’influence, de la continuité et de l’intransigeance du style imposé par Hedi Slimane.

Auteur de la notice : Alexandre Samson