Ensemble, Comme des Garçons

MANTEAU DOUBLE, PANIEMANTEAU DOUBLE, PANIER, TEE-SHIRT, LEGGING ET PAIRE DE BOTTINESR, TEE-SHIRT, LEGGING ET PAIRE DE BOTTINES

  • Comme des Garçons 

  • Griffe sur le manteau en satin tissé intérieur encolure milieu dos, ocre sur noir : "COMME des GARCONS"
  • Prêt-à-porter, printemps-été 2019
  • Satin 52% laine et 48% soie noir. Taffetas en cupro noir. Gabardine 100% laine noire. Satin et sergé à rayures tennis 100% cupro noir. Résine polyester entièrement couverte de jersey 100% polyester chair imprimé dans les tons de bleu et de rouge. Jersey 100% polyester chair imprimé dans les tons de bleu et de rouge. Intérieur blanc. Cuir (vache) noir brillant. Maille élasthanne noire.
  • GAL2020.2.10.1-6
  • Acquisition, Vogue Paris Foundation 2019
  • Palais Galliera, musée de la Mode de la Ville de Paris

L’école japonaise qui défile à Paris depuis les années 1980, est bien représentée dans les collections du Palais Galliera. Comme des Garçons par Rei Kawakubo (1942-Auj.) est l’une de ses plus intenses représentantes alors que certaines de ses propositions continuent de choquer près de 40 après.

Au printemps-été 1997, sa collection « Body meets dress, dress meets body » marque l’histoire de la mode par ses corps déformés par des coussins d’ouate positionnés sous des tissus imprimés stretch.

Comme un écho, la saison printemps-été 2019 marque par ses protubérances rigides recouvertes de jersey imprimé papier journal ou tatouages en trompe-l’œil.

Cette silhouette multiplie les références. Sur les hanches, on retrouve les déformations comme si le corps avait muté avec des paniers du XVIIIe siècle. L’imprimé, tatouage décoré de chaines et de roses entrelacées, ne va pas sans rappeler certains décors textiles de guirlandes vers 1750 tandis que les pans de la grande redingote double se tressent dans le dos à la manière des queues d’écrevisse, à la mode entre 1874 et 1876.

Auteur de la notice : Alexandre Samson