Ensemble, Martin Margiela

TUNIQUE « SAC À PROVISION », CINTRE ET EMBALLAGE

  • Martin Margiela

  • Griffe en toile vierge de coton blanc retenue par 4 pointes de coutures, visibles sur la nuque.
  • Prêt-à-porter, printemps-été 1998, collection dite "plate"
  • Organza 100% polyester transparent. Métal argenté. Plastique noir. Plastique transparent et blanc.
  • GAL2020.2.31
  • Acquisition, Vogue Paris Foundation 2019 ; ancienne collection Vicky Roditis
  • Palais Galliera, musée de la Mode de la Ville de Paris

Après les vêtements en patrons en papier de la saison précédente (automne-hiver 1997-98), Martin Margiela décide de ne créer que des vêtements plats.

Il réalise lui-même le film de la collection dont il conçoit la trame. Le scénario est composé de dix dépliants de photographies collées et annotées de la main du créateur sur coton blanc, pliés en accordéon. Numérotés de « 0 » à « 10 », ces dépliants correspondent aux dix thèmes de la collection.

Les séquences 3 et 4 s’inspirent d’une pièce apparue pour le défi lé printemps-été 1990, un sac plastique Monoprix porté en top, qui en reprend l’aspect plat : « Sac à provisions. Des structures

de sacs d’emballage sont à la base de robes et de t-shirts. » On y découvre cette tunique « invisible » en organza synthétique, transparent, aux reflets brillants et dont la structure s’inspire d’un sac à soufflets en papier, comme ceux utilisés pour les fruits et légumes.

Auteur de la notice : Alexandre Samson