Ensemble "Vin chaud", Jean Paul Gaultier

VESTE, HAUT DRAPÉ ET PANTALON FUSEAU

  • Jean Paul Gaultier

  • Bolduc en satin manuscrit sur la veste, intérieur couture côté droit, noir sur beige rosé : "Gaultier #13"
  • Haute couture, automne-hiver 2017-18, collection « Réchauffement climatique »
  • Toile de laine bordeaux à rayures tennis jaune. Entoilage. Boutons en corne type écaille [?]. Doublure en satin de soie rose chair. Mousseline crêpon de soie orange curcuma. Toile de laine bordeaux à rayures tennis jaune. Gros grain noir. Ruban en élasthanne noir. Métal.
  • GAL2020.12.1.1-3
  • Don Jean Paul Gaultier – Vogue Paris Foundation 2019
  • Palais Galliera, musée de la Mode de la Ville de Paris

Dès 1997 et sa première collection haute couture, Jean Paul Gaultier reprend la tradition des noms de baptême des modèles qu’il détourne avec humour. C’est le cas du défilé automne-hiver 2017-18, « Réchauffement climatique » et du  passage n°13, baptisé « Vin chaud », certainement en référence à sa couleur lie de vin.

Le tailleur masculin à rayures tennis lie de vin est une pièce iconique du vestiaire imaginé par Jean-Paul Gaultier dans les années 1980. Sa carrure est cependant augmentée grâce à deux ailerons imposants, qualifiés de « brèves épaules Belvédère » dans la description du programme du défilé. Cette rigidité contraste avec le flou du sari drapé en crêpon de soie couleur mandarine dont l’association avec le lie-de- vin est une autre signature de Jean Paul Gaultier.

Auteur de la notice : Alexandre Samson