Ensemble, Walter Van Beirendonck

MANTEAU, CAGOULE, HAUT, LEGGING ET PAIRE DE BOTTES MOONBOOTS

  • Walter Van Beirendonck

  • Griffe sur le manteau en toile tissée, intérieur encolure milieu dos, rouge sur blanc : "Walter Van Beirendonck"
  • Prêt-à-porter, automne-hiver 2019-20, collection "WoW"
  • Lainage gratté violet. Fausse fourrure polyester parme. Boutons en corne marbrée beige. Doublure en sergé changeant doré et blanc. Maille 80% polyamide et 20% élasthanne gris anthracite imprimé jaune, bleu ciel, orange, vert bouteille et rose bonbon. Toile polyester matelassée rayée jaune pâle, vert d'eau et vert bouteille, violet. Métal argenté. Cordons jaune et violet. Faux-cuir violet. Gomme beige. Plastique noir.
  • GAL2020.2.53.1-6
  • Acquisition, Vogue Paris Foundation 2019
  • Palais Galliera, musée de la Mode de la Ville de Paris

Créateur de mode flamand, Walter Van Beirendonck (1957- Auj.) fait partie des « 6 d’Anvers » aux côtés de Dries Van Noten, Marina Yee, Dirk Bikkembergs, Dirk Van Saene et Ann Demeulemeester. Diplômés de l’Académie des beaux-arts d’Anvers entre 1980 et 1982, ils choisissent à partir de cette date de montrer ensemble leurs collections à Londres, avant de se dissocier autour de 1989.

Bigarré, ludique, politique, parfois outré, le style de Walter Van Beirendonck se distingue de celui de ses confrères d’apparence plus sobre. Ses collections questionnent le genre, la société, les canons de beauté tout en jouant avec la structure du vêtement classique qu’il déforme avec fantaisie et provocation.

Mais surtout, Walter Van Beirendonck est une figure majeure de l’histoire de la mode masculine dont il renouvelle le vestiaire, brise les codes austères et égaye l’aridité créative.

La collection « WoW » automne-hiver 2019-20 représente un retour en force du créateur. Anonymes, une majorité de ces silhouettes ont le visage couvert par un masque multicolore inspiré des catcheurs mexicains. Van Beirendonck les avait déjà utilisé pour son défilé automne-hiver 1995-96 dont les images firent tour du monde. Il est porté avec un ensemble en maille de cycliste et un lourd manteau à large pèlerine en fausse fourrure lilas. Aux pieds, de véritables Moon boots de ski sont réalisées en collaboration avec la marque éponyme qui les créa dans les années 1970.

Auteur de la notice : Alexandre Samson