Jupe, Martin Margiela

  • Martin Margiela

  • Etiquette en toile imprimée intérieur milieu dos, noir sur écru: "REPRODUCTION D'UN VÊTEMENT / D'UNE GARDE-ROBE DE POUPEE - / * Jupe droite d'un tailleur. / Etats-Unis. Début des années 60. (FINITIONS ET DISPROPORTIONS SE RETROUVENT A TAILLE HUMAINE"
  • Prêt-à-porter, printemps-été 1995
  • Toile de coton imprimée. Métal argenté.
  • GAL2019.1.33
  • Acquisition Vogue Paris Foundation 2018 – Ancienne collection Vicky Roditis
  • Palais Galliera, musée de la Mode de la Ville de Paris

Pour la collection Automne-Hiver 1994-95, Martin Margiela a choisi de séparer sa collection en cinq groupes, dont il mélange les éléments pour composer ses tenues.

La saison suivante, printemps-été 1995, reprend ces cinq groupes auxquels s’ajoute un sixième groupe traduisant l’intérêt de Martin Margiela pour l’envers des habits depuis ses débuts : les doublures portées en vêtement.

Le "Groupe III" reprend des vêtements existants, mais traduits dans une autre échelle, processus cher au créateur. Il reproduit la garde-robe d’un vestiaire de poupée des années 1960 et 1970, agrandi à la taille humaine. La coupe exacte et les disproportions ont été respectées. Sur ce modèle, comme pour une vraie jupe de poupée, le tweed a été imprimé en trompe-l’œil et la glissière agrandie au maximum. Là encore, pas de griffe, mais une étiquette en coton imprimé expliquant la démarche du créateur.

Auteur de la notice : Alexandre Samson