Jupe, Martin Margiela

  • Martin Margiela

  • Griffe en toile vierge de coton blanc retenue par 4 pointes de coutures, intérieur taille milieu dos.
  • Prêt-à-porter, automne-hiver 2005-06
  • Crêpe 100% soie vieux rose à l'ourlet brûlé artificiellement et inégalement, couleur marron et ocre. Doublure en pongé 100% viscose beige rosé.
  • GAL2020.2.41
  • Acquisition, Vogue Paris Foundation 2019 ; ancienne collection Vicky Roditis
  • Palais Galliera, musée de la Mode de la Ville de Paris

La collection automne-hiver 2005-06 de Martin Margiela est présentée sous forme d’un journal « MMM, un journal seulement pour cette saison » inspiré des tabloïds et des journaux à scandales.

Un sujet intitulé « Sauvée par ses chiens » met en scène une idée parmi les plus marquantes de la saison, inspirée du geste naturel d’une femme qui se protège de la pluie en remontant son imperméable sur sa tête. Ce trench-coat d’un genre nouveau est porté avec cette jupe en crêpe rose dont l’ourlet est brûlé artificiellement.

Les défauts et accidents sont présents dans toutes les collections de Martin Margiela, qui utilise de nombreuses pièces récupérées dans sa ligne « artisanale ». Pourtant, il s’agit de l’une des première fois que le créateur détruit artificiellement l’un de ses vêtements pour user de cette usure comme d’un décor.

Auteur de la notice : Alexandre Samson