Robe, John Galliano

  • John Galliano

  • Griffe sur la robe en satin tissé intérieur taille milieu dos, bleu clair sur marron: " [lion dressé] / John Galliano / PARIS / [lion dressé] "
  • Prêt-à-porter, automne-hiver 1995-96
  • Crêpe de soie fuchsia entièrement en biais. Couture en forme de godrons. Tulle plumetis noir, ruban froncé de satin d'acétate noir, ruban de satin d'acétate fuchsia, rubans de velours fuchsia. Mousseline fuchsia et rouge. Taffetas changeant rouge et fuchsia.
  • GAL2020.2.17
  • Acquisition, Vogue Paris Foundation 2019
  • Palais Galliera, musée de la Mode de la Ville de Paris

La grande robe du soir de la collection automne-hiver 1995-96 rappelle les origines hispaniques de John Galliano. Né à Gibraltar d’un père anglais aux origines italiennes, il s’installera dans la banlieue de Londres à six ans avec sa mère, Anita Guillen, Espagnole amatrice de mode et de flamenco.

Les défilés de John Galliano mettent en scène des silhouettes comme autant d’héroïnes issues de l’imaginaire du créateur.

Cette robe reprend les codes d’un modèle de flamenco, de forme sirène, aux jupons amples révélant à la danse une multitude de volants différents et colorés. Ici, la robe est réalisée dans un crêpe entièrement pris dans le biais, permettant de mouler le corps féminin sans l’entraver, tout en permettant l’absence de fermeture.

Il s’agit ici d’une variation du modèle de défilé, fendu très haut sur la jambe alors que celui-ci, entièrement couvrant, semble être un prototype plus chaste dédié à la vente.

Auteur de la notice : Alexandre Samson