Robe "Byzantine", Worth

portée par la contesse Greffulhe lors du mariage de sa fille Elaine

  • Worth

  • Griffe : Worth Paris
  • Don du duc de Gramont
  • 1904
  • Taffetas de soie lamé or, tulle de soie crème entièrement brodé de perles, paillettes et fils métalliques or. Garniture en fourrure (restitution moderne). Doublure en taffetas et satin de soie.
  • GAL1978.20.2
  • Palais Galliera, musée de la Mode de la Ville de Paris

Coiffée d’un chapeau garni d’un diamant, de plumes et de zibeline, la comtesse Greffulhe porta cette robe au mariage de sa fille Elaine avec Armand, duc de Guiche, qui fut célébré en l’église de la Madeleine à Paris le 5 novembre 1904.
Cette toilette resplendissante, qui éclipsait celle de la mariée, fit l’objet de commentaires appuyés dans le Figaro-Modes et L’Art et la Mode. La coupe, le caractère luxuriant et hiératique de ce chef-d’œuvre des collections du Palais Galliera lui valut le nom de « robe byzantine ».
Paul Poiret, dans ses mémoires, déclare en être l’auteur ce qui ne laisse pas de surprendre compte tenu de la fidélité de la comtesse Greffulhe à la maison Worth et de la présence d’une griffe. Les broderies furent exécutées par la  maison Mati, avenue de l’Opéra.

Auteur de la notice : Sophie Grossiord