Margiela / Galliera, 1989-2009

Martin Margiela, gilet, Printemps-Été 1990. © Françoise Cochennec / Galliera / Roger-Viollet

Martin Margiela, gilet, Printemps-Été 1990. Pièce réalisée à partir d'affiches publicitaires lacérées et collées sur coton. Collection du Palais Galliera, musée de la Mode de la Ville de Paris. © Françoise Cochennec / Galliera / Roger-Viollet

Du 3 mars au 15 juillet 2018

Première rétrospective consacrée à Martin Margiela à Paris, l’exposition retrace, du printemps-été 1989 au printemps-été 2009, la carrière du créateur belge qui questionna aussi bien les structures du vêtement que les systèmes de la mode.

Diplômé de l’Académie royale des beaux-arts d’Anvers, département mode, en 1980, assistant de Jean Paul Gaultier entre 1984 et 1987, Martin Margiela (Louvain, 1957), chef de file de l’école d’Anvers, est le seul créateur belge de sa génération à fonder sa maison à Paris.

Par son approche conceptuelle, Margiela remet en question l’esthétique de la mode de son temps. Le créateur étudie la construction du vêtement par sa déconstruction, révèle son envers, sa doublure, le non fini, et rend apparent les étapes de sa fabrication : pinces, épaulettes, patrons, fils de bâti…

Il pousse les échelles du vêtement à leurs extrêmes, que ce soit des vêtements «oversize», agrandis à 200%, ou des vêtements de poupée adaptés à taille humaine. Il imprime en trompe-l’œil des robes, des pulls, des manteaux et impose une nouvelle forme de chaussure inspirée des tabis traditionnelles japonaises – à l’orteil séparé.

Margiela interroge la désuétude du vêtement avec sa ligne « Artisanale », faite d‘habits vintage ou d’objets récupérés que le créateur transforme en pièces uniques, cousues main ; ou avec sa série « Replica » de vêtements chinés qu’il reproduit à l’identique, comme autant de classiques intemporels. 

Margiela reste le créateur sans visage, sans interview, à la griffe blanche vierge de toute marque. L’homme qui prône l’anonymat est connu non seulement pour son univers blanc, couleur qu’il décline en une multitude de nuances, mais aussi pour ses défilés dans des lieux hors norme : parking, entrepôt, station de métro, terrain vague...

A travers plus de 130 silhouettes, vidéos de défilés, archives et installations spéciales, l’exposition Margiela / Galliera offre un regard inédit sur l’un des plus influents créateurs de mode contemporaine.

-
Commissaire : Alexandre Samson, responsable des collections contemporaines 
Directeur artistique : Martin Margiela 
Scènographe : Ania Martchenko

En partenariat avec            

Cette rétrospective s'inscrit dans le cadre de la SAISON MARGIELA 2018 À PARIS avec l'exposition "Margiela, les années Hermès" au MAD Paris (22 mars - 2 septembre 2018), conçue et présentée au MOMU d’Anvers en 2017.
-
Hashtag : #MargielaGalliera