Ensemble, Martin Margiela

MANTEAU RÉALISÉ DANS UNE VÉRITABLE COUETTE, PAIRE DE MANCHES AMOVIBLES ET HOUSSE DE MANTEAU RÉALISÉE EN COUVERTURE RÉCUPERÉE ET SURTEINTE

  • Martin Margiela

  • Griffe 4 pointes coutures et grande étiquette en toile sur le manteau : "Non / allergenic // Feathgerlight /duvet // Outter fabric 100% cotton / Filling 100% Goose down // [logos lavage] / [instructions lavage]
  • Prêt-à-porter, automne-hiver 1999-2000
  • Draps fleuris récupérés. Toile en coton blanc cassé. Liseré en toile de coton marron. Duvet d'oie.
  • GAL2019.1.41.1-4
  • Acquisition Vogue Paris Foundation 2018
  • Palais Galliera, musée de la Mode de la Ville de Paris

Le point d’orgue de la collection automne-hiver 1999-2000 de Martin Margiela est un objet détourné en vêtement : une couette remplie de plumes muée en manteau d’hiver. Dans ce véritable édredon carré en coton sont zippées deux manches longues amovibles. Une ganse de coton marron en souligne le pourtour. L’étiquette imprimée du fabricant italien de couettes et de duvets Feather Light recouvre, comme sur les vraies couettes, l’un des coins inférieurs du manteau.

Dans le film de la collection, des motifs floraux anciens sont projetés sur sa surface blanche. Car le manteau peut être porté seul ou couvert d’une housse de couette réalisée dans d’anciens draps fleuris des années 1970 surteints ou d’anciennes couvertures militaires kaki. Pour la protéger de la pluie, on utilise une housse spéciale en PVC opaque, sous laquelle le créateur a glissé une guirlande de Noël.

Auteur de la notice : Alexandre Samson