Ensemble, Saint Laurent

ROBE, CHAPEAU, COLLIER ET PAIRE DE BOTTINES

  • Saint Laurent par Anthony Vaccarello

  • Griffe sur la robe en satin tissé, intérieur encolure dos côté gauche, noir sur ivoire : "SAINT LAURENT / PARIS"
  • Prêt-à-porter, automne-hiver 2018-19
  • Sergé de laine noir. Métal peint noir. Sergé de soie noir. Feutre de lapin noir. Gros grain noir. Métal argenté. Strass brillants en cristal blanc. Email noir. Bandes de peaux d'anguilles noir vernis. Laiton peint noir vernis. Cuir noir.
  • GAL2020.20.1.1-5
  • Don Saint Laurent ; Vogue Paris Foundation 2019
  • Palais Galliera, musée de la Mode de la Ville de Paris

En 2016, le créateur belge Anthony Vacarello est nommé directeur artistique de la maison Saint Laurent. Ses robes du soir très courtes, souvent en cuir, abondamment brodées ou drapées, à larges carrures, rejoignent l’héritage de cette maison crée en 1962 à travers des défilés grandioses organisés en plein air au Trocadéro, au centre d’une impressionnante architecture éphémère.

L’influence d’Yves Saint Laurent est sensible dans ce long fourreau noir, au décolleté baleiné découvrant le devant des épaules puis chutant radicalement en pointe milieu devant. Le couturier avait déjà travaillé des modèles aux décolletés semblables pour sa collection haute couture automne-hiver 1993-94. Bien que son usage pour le soir apparaisse à partir des années 1940, la laine est relativement rare pour des robes longues.

Le chapeau à larges bords, inspiré des années 1970, posé en biais sur la tête, surplombe un collier torque en cristal et métal émaillé noir. Invisibles, les bottines sont réalisées en bandes de peau d’anguilles noir verni et parachèvent le talent de la maison Saint Laurent pour les accessoires.

Auteur de la notice : Alexandre Samson